Accueil > SOCIETE > SOCIETE > Evasion fiscale : Bizi effectue une saisie de meubles à l’agence HSBC de (...)

+ Les dernières nouvelles - les diamants frauduleux ne sont pas éternels !

Evasion fiscale : Bizi effectue une saisie de meubles à l’agence HSBC de Bayonne

jeudi 12 février 2015, par C3V Maison Citoyenne

Voir aussi les dernières nouvelles...
SwissLeaks en Afrique : des diamantaires en fuite
Au printemps 2005, Erez Daleyot, éminent diamantaire belgo-israélien aux relations douteuses, a rendu visite aux banquiers suisses de HSBC Private Bank à Genève, où il détenait 38,5 millions de dollars cachés sur des comptes secrets liés à des sociétés écrans dans les îles Vierges britanniques.

Ce jeudi 12 février à 14H30, 17 militants du groupe altermondialiste basque Bizi ! se sont emparés de sièges de l’agence bancaire HSBC située rue Thiers à Bayonne et les ont installés au local de leur mouvement. Avant de quitter la banque avec le mobilier saisi, sous les applaudissements des passants et des ouvriers d’un chantier voisin, les militants ont remis au responsable de la banque un exemplaire du « Livre noir des banques » que viennent de publier ATTAC et Bastamag (*).
Bizi saisit la banque HSBC

Ils entendaient dénoncer ainsi le rôle joué par la banque HSBC dans l’organisation de l’évasion fiscale en France, après les révélations du quotidien Le Monde ce mardi 10 février.

« L’évasion fiscale en France coûte chaque année de 60 à 80 milliards d’euros à l’Etat » a affirmé Jon Palais, porte-parole de Bizi ! « Le financement d’une loi de transition énergétique qui aurait un minimum d’ambition nécessiterait 30 à 40 milliards d’euros. C’est dire l’importance de ces chiffres et les conséquences catastrophiques de ce phénomène criminel, qui assèche les finances publiques. HSBC permet aux plus riches de voler la collectivité au détriment des crèches, des logements, de l’école, de la santé ou des transports publics. Bref, c’est Robin des Bois à l’envers, qui vole aux pauvres pour que les riches aient encore plus. »

« Nous appelons la population à agir pour exiger l’arrêt immédiat de ce pillage des finances publiques. » a déclaré pour sa part Sabrina Ravetta, autre représentante des activistes de Bizi ! « A nos yeux, le patrimoine et les biens d’HSBC qui organise sciemment ce hold-up à grande échelle doivent être immédiatement saisis et mis à la disposition de la puissance publique et de la population. Nous donnons aujourd’hui l’exemple : les fauteuils récupérés vont être installés au siège de notre association et contribueront ainsi à notre action publique au service de la transition énergétique et de la lutte contre le changement climatique. »
le jeudi 12 février 2015, Bizi !

(Photos ci-jointes libres de droit)
(*) Le livre noir des banques, aux éditions Les Liens qui Libèrent

SwissLeaks en Afrique : des diamantaires en fuite


Après WikiLeaks et LuxLeaks, c’est au tour de la finance helvétique d’être égratignée. L’enquête SwissLeaks montre que des criminels profitaient du secret bancaire suisse.

Les révélations portent sur les 59’802 fichiers de la banque HSBC, dérobés par Hervé Falciani entre 2006 et 2008, indique letemps.ch. Les données soustraites par l’informaticien ont été passés au crible par des dizaines de médias, issus de plus de 40 pays, associés à une opération baptisée SwissLeaks.

Leurs enquêtes révèlent des pratiques systématiques d’évasion fiscale et mettent aussi au jour des actes « criminels » d’HSBC Suisse. La banque genevoise a notamment abrité, jusqu’à récemment, l’argent de narcotrafiquants et de financiers du terrorisme. Des milliards auraient transité sur ces comptes à Genève, cachés entre autres derrière des structures offshore au Panama et dans les îles vierges britanniques.
Lire la suite sur 20 mn...

Voir en ligne : Le site BIZI :

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL