Accueil > ►C3V Maison citoyenne - SOIREE PROJECTIONS / DEBATS. > 2- LECTURES PUBLIQUE - avec Laurent GRISEL - Rendez-vous - VIDEOS. > LECTURE PUBLIQUE OUVERTE A TOUS - mardi 14 avril, Peter Weiss : " ils (...)

LECTURE PUBLIQUE OUVERTE A TOUS - mardi 14 avril, Peter Weiss : " ils n’osaient pas demander de quelle sorte était cette paix "

mercredi 1er avril 2015, par C3V Maison Citoyenne

Bonjour,
Nous sommes toujours à Paris, dans cet état d’entre-deux qui précède la guerre, dans ces préparatifs de guerre couverts par la paix honteuse de Munich qui livre le Tchécoslovaquie à l’Allemagne nazie :

" (..) everything is allright, déclara le vieillard en haut-de-forme en arrivant à Croydon, c’est la paix pour notre temps, promit-il en faisant son entrée à Londres et voilà qu’à Paris aussi les masses se répandirent dans les rues, à l’aéroport du Bourget, dans la rue Lafayette, sur le boulevard Haussmann pour accueillir leur faiseur de miracles et l’inonder de fleurs, pour célébrer la victoire des classes dominantes. Une fois de plus le capital avait transformé sa faillite latente en un déploiement agressif de pouvoir, depuis leurs limousines noires sous un soleil qui dardait, les administrateurs des trusts saluaient avec bienveillance ceux qu’ils avaient trompés, dupés et qui voulaient rompre les cordons de police aux carrefours des rues. Ils souhaitaient tous la paix ; ils souhaitaient vivre tranquilles et ils n’osaient pas demander de quelle sorte était cette paix (...) "

Intérieur de la cour du Louvre sous Louis XIII / Vue de la Porte-Neuve sous Henri IV et Louis XIV
Gravure sur bois dessinée par Trichon, gravée par Delannoy. 1881
Le narrateur visite, une dernière fois, le musée du Louvre qu’on vide de ses visiteurs et de ses tableaux ; il voit quand même quelques tableaux, du coin de l’œil, au milieu de la bousculade. L’ultime impression qu’il emporte est celle

" d’un panneau, presque une miniature, sur lequel Saint Ranier traversait les airs devant le mur de la prison dans lequel il avait percé un trou d’un geste de la main, afin de libérer les pauvres qui avaient été jetés dans la cave. Le saint ne planait pas, il filait comme un projectiles, ses jambes disparaissaient dans un nuage embrasé. "

Ces visions, cette fois-ci non longuement méditées, comme nous venons de le vivre avec le tableau de Géricault, Le Radeau de la Méduse, mais presque instantanées, ont une fraîcheur, une netteté, elles nous donnent une joie sans comparaison.

Cette lecture aura lieu, comme de coutume, le deuxième mardi du mois, mardi prochain, le 14, à 19h00, à la très accueillante librairie Bis repetita à Joigny.

Amicalement,
Laurent Grisel

Ces lectures sont organisées parC3V Maison citoyenne. Prochaine soirée

le jeudi 7 mai à l’auberge du Vieux Puits, à Aillant sur Tholon,

à 19h30, lecture d’un épisode de 2006, mon dernier bouquin, la faillite de Enron, la gloire la plus pure et la plus grande du capitalisme de guerre de chacun contre tous, et la plus grande faillite de l’histoire des États-Unis.
Alain Gaudebert réalise des papiers céramiques (des céramiques minces comme des feuilles) sur lesquelles il invite des poètes à écrire, au pinceau, leurs poèmes - et Jean-Clarence Lambert, qui avait déjà organisé avec lui une exposition à la Maison Jules Roy à Vézelay, les expose tout le mois de mai dans sa ferme de Dracy. L’inauguration aura lieu

le samedi 2 mai. Le samedi 9 mai

j’y lirai Climats un poème qui prélude la fête d’Alternatiba Yonne le 4 juillet prochain ; plus de détails bientôt.
Et pour les parisiens des jours prochains - ou si vous avez des amis à Paris qui aimeraient venir, deux dates :

- samedi 25 avril, en matinée, à la Maison de l’arbre (le lieu d’Armand Gatti) à Montreuil, dans le cadre de l’anniversaire des vingt ans de la revue Cassandre/Horschamp, je lirai une version de Climats avec une performance d’Élodie Barthélémy - le programme est ici http://www.horschamp.org/spip.php?article4467 ;

- lundi 4 mai, de 19 à 21h au Cent (100 rue de Charenton, 75012 Paris, http://www.100ecs.fr), nous fêterons l’œuvre de Maryse Hache, j’y participe avec Guillaume Vissac, Florence Trocmé, Christine Jeanney, Anne Savelli, Gwen Catala, Christophe Grossi et André Rougier

Enfin, n’oubliez pas, gens d’Auxerre ou qui y passent, La Jasette vient d’ouvrir  ; c’est notre restaurant végétarien bio ouvert le midi de mardi à dimanche.

mot clé : La Jasette,

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL