Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > De nouveaux résultats du suivi de 180 000 ELEVEURS et CULTIVATEURS dénombrent (...)

De nouveaux résultats du suivi de 180 000 ELEVEURS et CULTIVATEURS dénombrent une proportion accrue de lymphomes, leucémies ou cancers de la prostate, notamment chez ceux exposés aux PESTICIDES, MAIS les AGRICULTEURS MEURENT MOINS DE CANCER !

samedi 28 novembre 2020, par C3V Maison Citoyenne

UNE VASTE ÉTUDE CONFIRME LES RISQUES DE CANCER ENCOURUS PAR LES AGRICULTEURS FRANÇAIS

Par Stéphane Foucart - le 27/11/2020
Lire dans : Le Monde



« Journal de l’environnement »
Lymphomes, leucémies, mélanomes, tumeurs du système nerveux central ou cancers de la prostate : une grande part des activités agricoles comportent des risques accrus de développer certaines maladies chroniques.
C’est le constat saillant du dernier bulletin de la cohorte Agrican, adressé mercredi 25 novembre aux 180 000 adhérents de la Mutuelle sociale agricole (MSA) enrôlés dans cette étude épidémiologique, la plus importante sur le sujet conduite dans le monde.

Que dit l’étude ? Les agriculteurs meurent moins de cancer que le reste de la population. Fumant moins, ayant une alimentation plus saine et plus équilibrée et étant moins sédentaire que les autres groupes socio-professionnels, les paysans sont en général en meilleure santé.

Des résultats qui étonnent vraiment François Veillerette : « La communication officielle se contente d’une présentation qui se veut rassurante mais qui est tellement édulcorée qu’elle confine à de la propagande pure et simple, et occulte le fait que les agriculteurs sont plus fréquemment touchés par certains cancers que la population générale : cancers de la prostate, des lèvres, lymphomes, entre autres… ».
Lire la suite ici

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL