Accueil > INFO - COP 2015/16/17/18... 19 ! Toujours rien à l’horizon, c’est à (...) > Réponses aux climato-sceptiques + vidéo !!!

Réponses aux climato-sceptiques + vidéo !!!

lundi 2 novembre 2015, par C3V Maison Citoyenne

Hello à tous,

Des éléments de réponse pour les climato-sceptiques

que vous trouverez sur le site du RAC qui explique le GIEC :


http://leclimatchange.fr/
et consacre une section spéciale aux idées reçues
http://leclimatchange.fr/questions-reponses/

En bref...

Les températures n’augmentent plus...

Même si la hausse des températures est moins rapide qu’annoncée depuis 10 ans, la décennie 2000-2009 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis 1850 !

De plus, lorsque l’on cherche des preuves du réchauffement climatique, il faut prendre en considération différents facteurs. S’il est naturel de commencer par la température de l’air, un examen plus approfondi devrait aussi inclure la couverture neigeuse, la fonte des glaces, les températures au sol, au-dessus des mers et même la température de la mer elle-même. Aujourd’hui, chacun de ces indicateurs atteste d’un réchauffement global des températures.

Comparer les données climatiques par rapport à une année n’a pas de sens, il faut prendre des périodes de référence plus longues. Même si la température moyenne globale augmente moins vite depuis 10 ans, la décennie 2000-2009 a été la plus chaude jamais enregistrée depuis 1850 ! Le 5ème rapport du GIEC rappelle aussi que depuis 1980, chaque décennie a été significativement plus chaude que n’importe quelle décennies passée depuis 1850.

Les indicateurs


1/ La hausse du niveau des mers pourrait être plus importante que prévue

Le Giec prévoit une hausse du niveau des mers, tous scénarios confondus, située entre 29 et 82 centimètres d’ici la fin du 21ème siècle (2081-2100).

Ce rapport a revu à la hausse l’impact de la fonte du Groenland et de l’Antarctique sur l’élévation du niveau des mers, grâce à de nouvelles modélisations et aux observations récentes.

Même si cela peut paraitre abstrait, une hausse d’un mètre du niveau des mers toucherait directement une personne sur 10 dans le monde, soit 600 à 700 millions de personnes !

La hausse du niveau des mers est presque deux fois plus rapide depuis 20 ans, par rapport au siècle dernier.


2/ Des évènements climatiques extrêmes plus intenses, et plus fréquents

En moyenne les précipitations augmenteront à l’échelle planétaire d’ici la fin du 21ème siècle. Les régions humides aujourd’hui deviendront globalement plus humides et les zones sèches deviendront plus sèches.
Les experts s’attendent également à ce que le réchauffement climatique provoque des événements météorologiques extrêmes plus intenses, tels que les sécheresses, pluies diluviennes et – cela est encore débattu – des ouragans plus fréquents.

3/ Les températures moyennes

C’est au travers de l’évolution des températures moyennes que les preuves du changement climatique sont les plus évidentes :

La température moyenne mondiale (terre et océans) a augmenté de 0,85°C entre 1880 et 2012.
Chacune des trois dernières décennies a été plus chaude que la précédente et que toutes les autres décennies depuis 1850.
La décennie 2001-2010 a été la plus chaude de toutes les décennies depuis 1850
La période 1983-2012 a probablement été la plus chaude depuis 1400 ans.

Depuis les années 1950 :

- Le nombre moyen de journées et nuits froides a diminué.
- Le nombre moyen de journées et nuits chaudes a augmenté.
- La fréquence des vagues de chaleur a augmenté en Europe, en Asie, ou encore en Australie

4/ La diminution de la cryosphère
Chaque décennie depuis 1979, l’extension moyenne de la banquise en Arctique a diminué.
Chaque décennie depuis 1979, l’extension moyenne de la banquise en Arctique a diminué.

Le pergélisol désigne un sol gelé (et dont la température reste en dessous de 0°C pendant plus de deux ans consécutifs).
Aujourd’hui, il représente 20% de la surface de la terre (notamment en Alaska, Canada, Sibérie et Groenland).

Les températures dans les régions à pergélisol ont largement augmenté depuis trente ans. Entre les années 1980 et les années 2000, on a constaté une hausse de 3°C des températures en Alaska, et de 2°C au nord de la Russie.

Alix Mazounie

Responsable des Politiques internationales | International policy coordinator
Réseau Action Climat - France | Climate Action Network - France

Prendre des mesures ou s’adapter ?


La montée des océans sous-estimée ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL