Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO + Les luttes... > L’Europe exporte des milliers de tonnes de pesticides « tueurs d’abeilles » (...)

L’Europe exporte des milliers de tonnes de pesticides « tueurs d’abeilles » pourtant interdits sur son sol

jeudi 18 novembre 2021, par C3V Maison Citoyenne

L’Europe » exporte des milliers de tonnes de pesticides « tueurs d’abeilles » pourtant interdits sur son sol

L’UE a donné son feu vert aux demandes d’exportation d’au moins 4 000 tonnes de néonicotinoïdes interdits, notamment au Brésil. La France est le deuxième pays exportateur.

Par Stéphane Mandard 18/11/2021 pour Le Monde

Depuis 2018, l’Union européenne (UE) interdit sur son sol l’usage de trois insecticides néonicotinoïdes (l’imidaclopride, le thiaméthoxame et la clothianidine), considérés comme des « tueurs d’abeilles » et une grave menace pour la biodiversité. Pourtant, une quinzaine de pays, dont la France, accordent toujours des dérogations temporaires, en particulier aux producteurs de betteraves sucrières. Surtout, l’UE continue à produire et à exporter massivement ces pesticides ultratoxiques dont elle ne veut plus dans ses champs.

Une enquête publiée jeudi 18 novembre, et à laquelle Le Monde a eu accès, révèle l’ampleur de ce commerce. Selon les données confidentielles obtenues par Unearthed, la cellule investigation de la branche britannique de Greenpeace et l’association suisse Public Eye, les autorités européennes ont donné leur feu vert aux demandes d’exportation d’environ 4 000 tonnes de pesticides, contenant plus de 700 tonnes de substances actives d’imidaclopride, de thiaméthoxame et de clothianidine. Suffisant pour traiter 20 millions d’hectares de cultures, soit plus que l’ensemble des terres arables en France, et tuer 100 millions de milliards d’abeilles selon les valeurs de toxicité de référence. Un tonnage impressionnant, mais largement sous-estimé, puisqu’il ne correspond qu’à la période entre le 1er septembre et le 31 décembre 2020.

Lire aussi :
Néonicotinoïdes : la LPO attaque Bayer et Nufarm pour le déclin des oiseaux des champs

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL