Accueil > CABARETS / SPECTACLES / CONCERTS / FIMS / DIVERS... > LA CLOSERIE - Etais la Sauvins > La CLOSERIE - ETAIS LA SAUVINS - Le 11 septembre : Fête de la Closerie et (...)

La CLOSERIE - ETAIS LA SAUVINS - Le 11 septembre : Fête de la Closerie et théâtre !

jeudi 1er septembre 2016, par C3V Maison Citoyenne




Le 11 septembre : Fête de la Closerie et théâtre !


(Auberge espagnole, spectacles, inauguration d’une sculpture grand format)


A partir de 11h00... Amitié, poésie et chansons

11H00 : Accueil des amis quelques mots…
12H30 : Apéritif et repas en auberge espagnole
15H00 : Les mots des uns et des autres et Carte Blanche à notre ami Michel Potier

16H30 : Théâtre Chanté « Crosse en l’air » l’âme et le cœur [1]

Un piano, une voix pour jouer des textes écrits par des soldats anonymes et des poètes pendant la guerre de 14-18. Dans une mise en scène sobre et réaliste, Crosse en l’air entraîne le spectateur au cœur de la tourmente par les chemins de la poésie. Des chemins empruntés par l’âme et le cœur d’hommes et de femmes qui ont dénoncé cette guerre...
Poésie et chansons
Laurence Gemble piano et Yves Petident voix incarnent deux personnages épris de liberté, d’amour, de justice et de fraternité.
Un couple porté par la poésie et les chansons qui, par-dessus le vacarme des armes et des souffrances, faisaient entendre la voix de l’humanisme.

Le spectacle sera joué dans le cadre de la fête de La Closerie

le dimanche 11 septembre.

Entrée gratuite sur invitation, dans la mesure des places.
Réservation indispensable

Notes

[1(:Le spectacle

Surprise ! Le spectacle s’ouvrira t-il sur la chanson « Gloire au 17ème » ? Cette chanson en hommage aux soldats du 17ème régiment qui, en 1907 avaient refusé de tirer sur les vignerons en grève et, pour symboliser leurs refus d’obéissance avaient levé leurs fusils, crosses en l’air.
On retrouvera la musique de cette chanson pour une scène savoureuse autour d’un document de la censure postale qui avait intercepté une lettre adressée à un soldat du front, contenant une chanson antimilitariste, qui se chantait sur la mélodie de « Gloire au 17ème ».
Il se poursuit sur une chansonnette d’amour « bonsoir m’amour », créée en 1901 et qui sera reprise pour la fameuse « Chanson de Craonne ». Le parallèle entre la chanson de variété et l’hymne aux refus de combattre est intéressant et montre comment une bluette écrite près de 15 ans avant la guerre devait toujours être dans l’esprit des soldats au front.
Ensuite, les poèmes de Noëlie Drous, militante féministe et ouvrière, Marcel Martinet, s’enchaînent, s’entrecroisent avec ceux d’Eugène Dabit, Marc de Lassigny de Civrieux, d’anonymes ou inconnus soldats du front.

Les sonatines de Koechlin sont toujours présentes, se mariant aux mots avec force et finesse.

Ce spectacle se situe entre le théâtre, le tour de chant, le conte et la lecture de poèmes.

L’expression « crosse en l’air » symbolise l’acte de rébellion des soldats qui refusent d’exécuter les ordres de leurs supérieurs en tenant leurs fusils la crosse en l’air et le canon vers le bas.
En juin 1907 les soldats du 17ème régiment de Béziers, les « pioupious », envoyés pour mater une manifestation de viticulteurs, d’ouvriers des vignes, refusèrent d’exécuter l’ordre de tirer sur les manifestants. Ils se rendirent à la mairie de la ville, crosse en l’air suivis par une foule importante. La chanson « Gloire au 17ème » rend hommage à ces soldats de la République qui ont refusé de tirer sur leurs concitoyens.

En 1916, dans les tranchées, les actes de rébellion, de refus d’obéir aux ordres absurdes se multiplient. Un des plus connus est celui de Craonne. Au milieu de la boucherie sans fin du « Chemin des dames », des soldats lèvent la crosse de leurs fusils, refusant de monter au front. On en fusillera « pour l’exemple » les accusant de haute trahison. Les mutins de Craonne avaient écrit le magnifique texte « La chanson de Craonne » pour motiver leur geste. Cette chanson, sur un air de chanson d’amour est devenu un des symboles les plus connus de la rébellion militaire. :)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL