Accueil > SOCIETE > SOCIETE > SECRETS FINANCIERS - SECRETS DEVOILES - SECRETS SANCTIONNES

SECRETS FINANCIERS - SECRETS DEVOILES - SECRETS SANCTIONNES

jeudi 31 mars 2016, par C3V Maison Citoyenne

En novembre 2014, Antoine Deltour, un employé du cabinet d’audit international PricewaterhouseCoopers, a dévoilé des secrets financiers parmi les plus scandaleux de l’Histoire. En se lançant dans ces révélations, il ne se doutait pas de ce qui l’attendait.

Antoine Deltour et le journaliste qui a publié l’information ont mis en lumière des montages fiscaux secrets au Luxembourg, qui permettent aux multinationales comme Amazon d’éviter de payer des impôts dans l’Union européenne. Ce sont des milliards d’euros qui s’envolent ! Et pourtant, aujourd’hui, ils sont accusés de « violation du secret des affaires ».

Ces hommes sont des héros. Mais en avril, quelques jours avant leur procès, le Parlement européen votera sur une nouvelle directive qui pourrait réduire au silence les lanceurs d’alerte comme eux. La sanction prévue : des amendes colossales assorties d’une peine de prison.

Cette bataille ne sera pas facile : l’industrie mène un lobby acharné depuis des années pour obtenir cette directive, pourtant le grand public n’en sait rien. Les députés européens doivent entendre les deux points de vue. Nous devons leur demander de rejeter en bloc cette loi injuste.

Signez la pétition pour protéger les lanceurs d’alerte

<https://www.wemove.eu/sites/all/mod...>

Le petit nom de ce texte ? « Directive sur la protection du secret des affaires ».

Mais sa définition même du secret des affaires est tellement vague que presque toutes les informations internes à une société peuvent y correspondre. Cela mettra en danger toute personne qui révèle ces renseignements sans le consentement de l’entreprise.

Mais les citoyens, les journalistes ou encore les scientifiques ont parfois besoin d’avoir accès à ces informations et de les publier dans l’intérêt général. Ils devront alors se confronter à l’appareil judiciaire, menacés de prison et de lourdes amendes de plusieurs centaines de milliers d’euros. C’est une manière très efficace d’empêcher les gens de dénoncer les mauvaises conduites des entreprises. Quel rédacteur en chef peut se permettre de risquer la banqueroute de son journal ?

Et ce n’est pas tout.

Une fois que la directive sera inscrite dans les législations nationales, les États membres pourront encore aller plus loin, poussés par l’industrie.

Signez la pétition pour protéger les lanceurs d’alerte <https://www.wemove.eu/sites/all/mod...>

Avec détermination,


Mika (Bordeaux), Jörg (Hambourg), Virginia (Madrid), Rebecca (Londres) et toute l’équipe de WeMove.EU
<https://www.wemove.eu/sites/all/mod...> .

WeMove.EU
<https://www.wemove.eu/sites/all/mod...> est un mouvement ouvert à toutes celles et ceux militant pour une meilleure Union européenne, attachée à la justice sociale et économique, à la gestion durable de l’environnement, et à l’implication des citoyens dans les processus démocratiques. Pour se désinscrire cliquez ici <https://www.wemove.eu/civicrm/maili...>

Suivez-nous sur Twitter <https://www.wemove.eu/sites/all/mod...> | Suivez-nous sur Facebook <https://www.wemove.eu/sites/all/mod...> | Suivez-nous sur Youtube <https://www.wemove.eu/sites/all/mod...>

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL